COMPARAISON SLEEVE / BYPASS

Qu’est-ce que la sleeve ?

Aussi appelée manchon, cette intervention est réalisée depuis une dizaine d’année chez des patients présentant une obésité sévère avec un IMC > 40.

C’est une technique restrictive qui consiste à retirer les 2/3 de l’estomac et, notamment, la partie contenant les cellules qui secrètent l’hormone stimulant l’appétit (ghréline). L’estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l’intestin. En outre, l’appétit est diminué. Cependant, la technique ne perturbe pas la digestion des aliments.

L’opération est irréversible et dure environ 2h et nécessite une hospitalisation de 3 à 8 jours.

Quelle efficacité pour la sleeve ?

La perte de poids attendue est de 45 à 65 % de l’excès de poids après deux ans, ce qui correspond à une perte d’environ 25 à 35 kg.

Les principaux risques de complications sont les ulcères, les fuites, le rétrécissement de l’estomac mais aussi les hémorragies postopératoires, les carences nutritionnelles, l’inflammation de l’œsophage ou la dilatation de l’estomac.

Le taux de mortalité estimé est de 0,2%.
(Source : Haute autorité de santé, HAS)

Elle engendre une mortalité importante : 55 décès postopératoires.
(Source : Haute PMSI 2011)

Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique
Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique
Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique

Qu’est-ce que le bypass ?

Le bypass est la chirurgie de l’obésité la plus courante et qui semble donner les meilleurs résultats sur le long terme. Elle est pratiquée depuis plus de 20 ans sur les personnes ayant un IMC < 45.

C’est une technique restrictive et malabsorptive qui permet de diminuer à la fois la quantité d’aliments ingérés (la taille de l’estomac est réduite à une petite poche) et l’assimilation de ces aliments par l’organisme, grâce à un court-circuit d’une partie de l’estomac et de l’intestin (aucun organe n’est enlevé).

En ce qui concerne la durée de l’intervention,  elle est estimée de 1h30 à 3h et la durée d’hospitalisation de 4 à 8 jours.

Quelle efficacité pour le bypass ?

La perte de poids attendue est de l’ordre de 70 à 75%  de l’excès de poids, ce qui correspond environ à une perte de 35 à 40 kg.

Les principales complications rencontrées sont d’ordres chirurgicales avec la formation d’ulcère, l’apparition de fuites, des hémorragies ou le rétrécissement au niveau de la jonction de l’estomac et l’intestin. Mais aussi d’ordres fonctionnelles avec l’hypoglycémie après les repas, la constipation ou encore des carences nutritionnelles.

Le taux de mortalité est estimé à 0,5%.

(Source : Haute autorité de santé, HAS)

55 décès postopératoires pour le by-pass en 2011 (données PMSI) et une morbidité (complications) importante et un nombre de ré-interventions successives très élevé (jusqu’à 6 à 7 fois), soit pour des complications, soit pour une reprise importante de poids.

Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique

Les différences techniques

Il y a 5 grandes différences techniques entre la sleeve / bypass et la Technique Le Goff.

La Technique Le Goff est une technique :

  • Conservatrice au contraire du sleeve qui fait l’ablation des 4/5ème de l’estomac et le bypass qui coupe la partie haute de l’estomac sur laquelle est montée une anse : ce qui modifie considérablement l’anatomie et la physiologie.
  • Modulable en gonflant l’anneau ce qui diminue le passage des aliments augmentant ainsi la satiété, au contraire du sleeve et du bypass qui sont non adaptables.
  • Réversible car si on retire l’anneau, on restaure l’anatomie antérieure quasiment à l’identique, au contraire de la sleeve qui est irréversible quand on fait l’ablation des 4/5ème de l’estomac et du bypass qui est quasi-irréversible demandant une ré-intervention très complexe sous cœlioscopie.
  • Reproductible car en cas de complications comme une dilatation gastrique, on peut remettre un autre anneau au-dessus de la dilatation.
    Au contraire de la sleeve et du bypass :- Après un échec d’amaigrissement pour la sleeve, on peut soit refaire une sleeve complémentaire mais le plus souvent est réalisé un bypass sur la sleeve de façon à ajouter une malabsorption à la sleeve.- Après un échec d’amaigrissement pour le bypass,  on peut soit faire l’ablation du petit estomac qui s’est dilaté, soit mettre un anneau sur cet estomac dilaté de façon à le rendre modulable, ou encore allonger l’anse grêle montée pour augmenter la malabsorption.

  • Non invasive car la survenue de complications est rare dans la Technique Le Goff. (Toutes complications confondues= 2.6%).
    Au contraire de la sleeve qui comporte plus de 6 fois plus de complications (toutes complications confondues > 12%).
    Au contraire du bypass qui comporte plus de 12 fois plus de complications (toutes complications confondues > 25%).
    Fait fondamental, les complications de la sleeve et du bypass sont beaucoup plus graves et engagent le plus souvent le pronostic vital.
    Rappelons que la mortalité est égale à 0 sur 20 ans dans la Technique Le Goff.

Devenir acteur de son amaigrissement

Dans la Technique Le Goff, l’acte chirurgical est aussi important que le suivi pré et postopératoire : ce sont les « deux jambes d’un même corps pour aller vers le but de l’amaigrissement ».

Les problèmes psychologiques sont fondamentaux à 80-90% comme causes de l’obésité sévère : 5% génétique et 5% culturelle environ.

La prise en charge psychologique est essentielle pour aider à traiter cette obésité morbide. Ces malades ont besoin d’être encadrés, aidés pour perdre le maximum de poids. Dans la Technique Le Goff, ils sont revus de façon beaucoup plus importante et fréquente qu’avec la sleeve et le bypass.

En effet, la modulabilité de l’anneau (gonflage et dégonflage) oblige le patient à revoir de façon régulière le chirurgien (1 à 3 fois la première année puis au moins une fois par an).

C’est l’occasion de voir comment fonctionne l’anneau en radiologie et ainsi « le fonctionnement de l’anneau est un miroir du fonctionnement du psychisme », ce qui permettra de faire un rapport d’étape sur l’amaigrissement et la tolérance du montage, et d’orienter à nouveau le patient éventuellement vers la nutritionniste, le psychiatre-psychanalyste ou de faire le point sur les pratiques sportives.

Alors que dans le sleeve et le bypass, les patients sont beaucoup moins revus car ces techniques sont non modulables, et ils reviennent en consultation de façon beaucoup moins fréquente. Les « perdus de vue » sont beaucoup plus importants dans la sleeve et le bypass que dans le Technique Le Goff.

L’objectif de toute l’équipe Le Goff est de rendre le patient acteur de son amaigrissement et non spectateur ce qui est plus le cas dans le sleeve et le bypass.

Indications

La Technique Le Goff s’adresse à tous les patients obèses quel que soit leur poids, quel que soit leur IMC. Le caractère non invasif et conservateur de la technique Le Goff est essentiel pour ne pas rajouter aux problèmes psychologiques déjà existants des problèmes de carences dans la sleeve et le bypass (carences plus importantes dans le bypass, en vitamine B1-B6-B12-D, Fer, Ca, Mg, Zn et autres…) et de mutilation dans la sleeve et le bypass.

De plus, le taux de complications dans la sleeve et le bypass est très élevé sans commune mesure avec la Technique Le Goff.

Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique

La Technique Le Goff a les mêmes résultats à court, moyen et long terme que le bypass considéré comme la technique la plus efficace sur l’amaigrissement par rapport à la sleeve. Chez les gens motivés, les résultats sont bien supérieurs quant à l’amaigrissement que ceux du bypass.

Comparaison des résultats

Les résultats de la Technique Le Goff sont bien supérieurs au sleeve et au bypass sur le long terme car :

  • La prise en charge psychologique est beaucoup plus importante dans la méthode Le Goff, ainsi que la prise en charge multidisciplinaire.
  • La Technique Le Goff entraine très peu de complications au contraire de la sleeve et du bypass qui sont des techniques invasives, mutilantes, quasi-irréversibles, non conservatrices et non modulables, dont le taux de complications est très significatif.
  • L’équipe Le Goff garde un contact continu avec les patients grâce au gonflage et dégonflage de l’anneau ce qui permet de faire un point régulier sur l’évolution de l’amaigrissement et de leur confort au contraire de la sleeve et du bypass où il y a beaucoup de perdus de vue.

À amaigrissement identique, la qualité de vie est bien supérieure dans la Technique Le Goff que dans celle de la sleeve et du bypass étant donné l’importance des carences nutritionnelles qui retentissent considérablement sur leur qualité de vie.

TABLEAUX COMPARATIFS DES COMPLICATIONS

Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique
Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique

Une technique innovante

La Technique Le Goff est une technique innovante car :

  • Elle s’adresse à tous les types d’obèse quel que soit leur IMC
  • Elle est plus efficace sur l’amaigrissement que la sleeve et le bypass dans la durée
  • Elle entraine peu de morbidité au contraire de la sleeve et du bypass
  • Le taux de réinterventions chirurgicales est excessivement faible comparé à la sleeve et le bypass
  • Elle entraine une mortalité nulle depuis 20 ans au contraire de la sleeve et du bypass
  • La qualité de vie est bien supérieure à celle de la sleeve et du bypass (en aucun cas, elle ne doit pas être inférieure à celle qui existait en préopératoire)

TABLEAU COMPARATIF DES TECHNIQUES

Chirurgie de l'obésité - Le Goff Technique